Documents de références
SAT
LA CHARTE DE SOUILLAC

 

Les activités de développement de la SAT visent un rapprochement entre l'art et l'industrie. Au cours des deux dernières années, la SAT a participé à des tables de réflexion et a initié des rencontres sur le développement des arts technologiques. Deux documents peuvent être consultés concernant cette réflexion sur l'art et l'industrie: la charte de Souillac 1 et la charte de Souillac 2. La SAT travaillait de concert avec le Ministère du Patrimoine canadien pour mettre en place un panel sur ce sujet dans le cadre du Marché international du multimédia M.I.M. à Montréal qui s'est tenu au printemps 98.

À l'été 1998, la SAT a constitué une délégation canadienne formée de sept représentants (Michael Century, chercheur et enseignant à l'Université Mc Gill; Luc Courchesne, artiste, président de la SAT et enseignant à l'Université de Montréal; Alain Mongeau, président d'ISEA et directeur de la section nouveaux médias du FCMM; Jean Gagnon, directeur de la Fondation Daniel Langlois; Louise A. Perras, PDG du Consortium multimédia CESAM; Norman White, artiste; Monique Savoie, directrice générale de la SAT) pour participer à la deuxième rencontre autour de la Charte Art et Industrie à Souillac, en France.

Dans cette foulée, la SAT accueillait le 20 octobre 1998 le groupe de réflexion canadien sur l'art et l'industrie, initié par le Ministère du patrimoine canadien. Cette journée s'est terminée au Festival du nouveau Cinéma et des nouveaux Médias de Montréal par un «5 à 7 - carte blanche à la SAT» où la SAT proposait un panel sur la question: «Laboratoire de savants fous ou recherche fondamentale ?».

la Charte de Souillac I
PDF
version française PDF (65k)


version anglaise PDF (65k)

la Charte de Souillac II

version française PDF (65k)


version anglaise PDF (65k)

SAT - top